Historique

La construction du lycée Chopin

Légende de l'image

Le Lycée Frédéric Chopin est issu du Collège Moderne et Technique pour jeunes filles de la rue Saint-Léon, situé à l’emplacement de l’actuelle nouvelle gare.


Le Lycée Frédéric Chopin est issu du Collège Moderne et Technique pour jeunes filles de la rue Saint-Léon, situé à l’emplacement de l’actuelle nouvelle gare.

Dès les années 1930, l’établissement se révèle trop petit pour accueillir un nombre grandissant d’élèves. En 1936, le Conseil municipal de Nancy décide de la construction d’un nouvel établissement et d’un grand internat sur un terrain situé à côté du Parc Sainte-Marie. La guerre en reportera la réalisation au milieu des années 1950, date à laquelle le manque d’établissements d’enseignement secondaire, aggravé par l’essor démographique de l’après-guerre, est particulièrement sensible à Nancy.

Le terrain qui va accueillir le futur lycée Chopin appartient à la ville de Nancy et devait originellement accueillir un Hôtel thermal ; c’est un grand terrain, où se tient chaque année la foire d’automne, et sur lequel est bâti un petit immeuble d’habitation.

La piscine découverte n’existe pas encore; A la place il y a un ancien vélodrome, des jardins et des terrains de tennis. Le Conseil Général est alors un hôpital militaire, l’hôpital Sédillot. A la place du parking actuel se trouvaient des courts de tennis.

Les nouveaux bâtiments ont été conçus par les architectes nancéiens Jean Bourgon et Jacques Duvaux, et construits par l’entreprise de travaux Pierson.

Octobre 1955 - Avril 1958. Sept constructions préfabriquées, installées le long de la rue Maringer, accueillent provisoirement 14 classes du nouveau Collège nouvellement baptisé « Frédéric Chopin » (les jeunes filles du collège avaient choisi "Jean Lamour" mais leur proposition avait été refusée).


Le chantier vers 1957
    
Avril 1958. Pour la rentrée du 3ème trimestre, le premier bâtiment achevé (le D) est ouvert aux élèves. (Première classe : la sixième 5, choisie pour ses résultats). La cour n’est encore qu’un vaste chantier.

1er Octobre 1958. La rentrée des classes se fait dans les trois premiers bâtiments ouverts (B, C, D). La cour sera terminée pendant les vacances de Noël. Le lycée, qui accueille des élèves de la Sixième à la Terminale (la séparation lycée/collège s’opèrera plus tard), compte alors 1600 élèves et environ 90 professeurs.

Octobre 1959. Ouverture du bâtiment A et du gymnase (situé à l’emplacement de l’actuel collège).

 
La cour de l’externat (début des années 60)

Octobre 1960. Ouverture des bâtiments de l’Internat et de la demi-pension. L’Internat, qui comportait alors 11 dortoirs, accueillera en moyenne 400 pensionnaires durant les années 60, de la Sixième à la Terminale ; puis ne seront progressivement plus acceptées que les élèves de lycée (dernières 6ème en 1970).

1965. Construction de la passerelle métallique (« la passerelle bleue ») qui enjambe la rue du sergent Blandan et permet de passer d’un site à l’autre en toute sécurité.